Comment marquer les affaires pour ne plus les perdre ?

Tous les parents ont déjà été confrontés aux vêtements/affaires qui disparaissent : à la crèche, au jardin d’enfant puis à l’école et en colonies de vacances… Un calvaire. Sans compter les disputes dans la fratrie quand plusieurs enfants ont les mêmes vêtements. La solution pour éviter ces ennuis : marquer les affaires personnelles des enfants pour être sûr de les identifier en un coup d’oeil. Quelques astuces.

Quelles affaires marquer ?

Il y a principalement 2 moments dans la vie d’un enfant où il est nécessaire de marquer absolument tout ce qui lui appartient pour être sûr de ne rien perdre (dont les vêtements évidemment)… ou au moins d’en perdre le moins possible : la crèche/jardin d’enfant (avant 3 ans donc) et l’école maternelle et primaire (entre 3 ans et 10 ans donc). Après cet âge-là, non seulement vos enfants vous regarderont d’un drôle d’air si vous voulez marquer leurs vêtements, mais en plus ils les perdront de toute façon…

Quoi qu’il en soit, en fonction de l’âge de l’enfant, différents types d’affaires peuvent être marqués :

  • Entre 0 et 3 ans, il faudra marquer non seulement les vêtements (en particulier les chaussettes et les chaussons : ces petites choses là semble disparaître spontanément…) mais aussi les doudous, tétines, biberons, vaisselle, etc. Il est donc fondamental de choisir des étiquettes qui ne contiennent ni phtalates ni bisphénol A pour préserver la santé de son bout de chou.
  • Entre 3 et 10 ans, il faudra marquer les vêtements… et les affaires de classe ! Stylos, crayons (oui, oui, ça aussi on peut le marquer), règles, rapporteurs, trousse, etc. Mais aussi le cas échéant (notamment en colonie de vacances ou en centre aéré) téléphone portable et compagnie.

Il faut donc s’équiper d’un outil qui permettra de marquer simplement et efficacement non seulement les vêtements mais aussi les objets. Une seule solution : les étiquettes nominatives (également appelées nominettes parce que c’est plus chou…).

Deux types d’étiquettes nominatives pour tout marquer

Les parents qui souhaitent marquer les vêtements et affaires personnelles de leurs enfants ont en ainsi deux solutions qui s’offrent à eux :

  • les étiquettes autocollantes (comme celles-ci)
  • les étiquettes thermocollantes (comme celles-là).

Les premières doivent pouvoir s’appliquer à la fois sur les vêtements et sur les objets (mais pas toujours) les secondes quant à elles collent sur tous les textiles… mais pas sur les objets. Il convient en outre de noter que les étiquettes autocollantes pour vêtements (qui collent aussi sur les objets) s’appliquent exclusivement sur les étiquettes de composition : impossible donc de les coller sur des chaussettes par exemple qui n’en comporte pas. Inversement, essayez de mettre des étiquettes thermocollantes sur des chaussons ou des chaussures : vous allez vous amuser… Il faut donc bien choisir ses étiquettes en fonction des affaires à marquer.

Par exemple, pour marquer les chaussettes, les doudous et tous les vêtements des bébés, ce sont les thermocollantes qui se présentent comme la meilleure solution. En revanche, pour les biberons et compagnie, ce sont les autocollants qui sont plus adaptés. Alors il faut en général les deux…

Ceci dit, certains fabricants d’étiquettes fournissent des packs tous faits qui comportent à la fois des étiquettes thermocollantes et des étiquettes autocollantes. cela permet, à moindre coût, de marquer un grand nombre de biens personnels (vêtements et objets confondus) et ce, sans y passer des semaines.

Les étiquettes pour crèche et écoles, en combinant par exemple autocollants et thermocollants, permettront aux parents de bébés et d’enfants de marquer absolument toutes les affaires personnelles de leurs chers bambins pour limiter les pertes, échanges et autres disparitions intempestives.

Alors, si vous en avez assez de chercher et/ou de racheter constamment les affaires de vos chers rejetons bambins : filez donc acheter des étiquettes nominatives (pourquoi pas ici : http://www.etikol.com).